Photos table-ronde du 18 novembre 2015

Fidèles au rendez-vous, les juristes africanistes se sont retrouvés mercredi 18 novembre 2015 pour débattre autour du thème suivant : Les institutions africaines sont-elles armées juridiquement pour endiguer le fléau des pustchs ?

Cette table-ronde a été organisée par le Pôle Droit des Organisations sous-régionales, sous la direction de Mme Marie-Louise Bangoura.

Elle a été l’occasion de nous réunir autour d’un verre et de débattre sur la problématique relative au rôle des institutions africaines face au fléau des putschs.

Sur 54 pays africains, 29 pays ont eu recours à la force pour changer de régime.

Même si certains pays africains parviennent à remplacer leurs dirigeants de manière pacifique, l’alternance politique sur le continent africain demeure problématique. Bien qu’il existe des facteurs propres à chaque réalité nationale, le scénario-type est celui du putsch militaire. Face à un tel constat qui affecte la stabilité politique en Afrique, les États pris individuellement apparaissent désarmés.

Nous avons accueillis deux intervenants :
  • Madame Hassatou Baldé, docteur en droit international de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheuse à l’Observatoire pour la paix et la sécurité en Afrique
  • Madame Marie-Louise Bangoura, juriste – responsable du pôle droit des organisations sous-régionales